une petite nouvelle sur le site

  • Ce sujet contient 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Aude, le il y a 7 années et 2 mois.
7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #359 Répondre
    Aude
    Invité

    Bonjour à tous,
    A mon tour de me présenter très brièvement…
    Je suis l’heureuse mère de quatre enfants jeunes et rapprochés ( 4 ans et demi, 3 ans et demi, 2  et 1 an).
    Le choix de l’école à la maison, nous l’avions déjà fait, dans la discussion, avec mon fiancé : nous savions, pour les mille raisons que vous évoquez , que l’école actuelle, même dite d’excellente qualité, ne correspondait pas à notre façon de concevoir l’éducation et l’instruction. A cela s’ajoute que, pianiste de profession, je considère que l’instruction scolaire n’est pas la seule indispensable, mais que les arts sont une donnée essentielle pour la construction de la personnalité.
    Voilà pourquoi je fais l’école à mes enfants depuis 2 ans environ : mon aînée est actuellement en GS, mon deuxième en MS et ma petite troisième (qui ne voudrait pour rien au monde être en reste) fait ses petites minutes d’école avec maman également…
    Pour l’instant, on peut dire que je suis “petite joueuse”, puisque je n’ai que de la maternelle (… de maman ;-)) à assurer. Les choses vont se préciser l’an prochain, quand nous commencerons le CP.
    Pour le moment, nous suivons les cahiers et le site de la Boîte à bons points, dont nous sommes ravis.
    Il va sans dire que les heures volées à Madame Éducation Nationale m’ont permis d’initier mes deux “grands” au piano, l’aînée se débrouillant déjà pas mal du tout… D’ailleurs, nous envisageons l’apprentissage d’un autre instrument, en plus, pour elle dans le printemps.
    Et tout cela nous laisse encore plein de temps pour d’autres activités, à l’intérieur et à l’extérieur, et surtout, du temps pour jouer et développer l’imaginaire!
    Et la maman est comblée de voir ses petites merveilles grandir sous ses yeux, cueillant chaque moment de ce présent pour en fabriquer le bouquet de notre vieillesse, quand ils n’auront plus besoin de nous…
    Voilà pour les présentations générales.
    Je suis enchantée de vous lire et de constater que nous ne sommes pas les seuls (un peu fous?) à faire ce choix…
    Bien amicalement,
    Aude

    #360 Répondre
    Eric
    Invité

    Bonsoir Aude,

    belle présentation et belle petite famille 🙂

    Je vois que vous savez où vous voulez aller, c’est bien.

    Nous sommes en phase sur beaucoup de sujet, en particulier sur les arts et la musique, de belles discussions en perspective sur notre perception de ces sujets dans l’instruction des enfants 😉

    A bientôt

    Eric

    #361 Répondre
    Aude
    Invité

    Merci Eric,

    Oui, j’ai cru comprendre que la musique faisait aussi partie de l’air que vous respirez…

    J’en profite pour vous féliciter pour votre blog, passionnant aussi! Quel joie et quel réconfort de pouvoir partager nos “originalités”!

    Amicalement,

    Aude

    #375 Répondre
    Eric
    Invité

    Merci pour vos félicitations sur notre blog.

    Oui, la musique était la partie centrale de ma vie jusqu’à ce que je rencontre Delphine et que Cosme et Aliénor fassent leur entrée en scène.

    Disons que maintenant, j’ai 4 centres dans ma vie 😉

    Et pour le partage, sur tous les domaines de nos originalités, n’hésitez pas, ce sera toujours avec plaisir que j’échangerai avec vous.

    A bientôt

    Eric

    #394 Répondre
    Pauline
    Invité

    Bonjour Aude, bienvenue, et bonjour, Eric!

    J’en profite pour vous confier ma déception, car nos enfants ne s’intéressent pas beaucoup à la musique. Mon mari et moi ne pouvons malheureusement pas leur donner l’exemple car nous n’avons pas eu la chance d’apprendre à jouer d’un instrument.

    Les “grands” ont 13, 11 et 9 ans et suivent mollement les cours d’instruments qu’ils ont pourtant choisis avec enthousiasme, avec des profs pourtant très sympas et peu coercitifs… Nous avons fini par abandonner (la harpe) pour l’aînée et le second (piano) ne répétant jamais sauf sous la menace, nous avons laissé les cours s’espacer car nous avons l’impression de payer pour rien. La troisième (guitare) est plus motivée mais pareil : elle n’attrape jamais sa guitare volontairement.

    Avons-nous loupé quelque chose ou est-ce que si la musique n’est pas un talent partagé, il ne concerne pas nécessairement tous les enfants? Le plus curieux est qu’apparemment nos enfants sont doués pour la chose… Quel dommage!

    Bref : la musique est-elle pour tous?  Avez-vous un conseil? Un conseil préventif pour nos petits ? (3 ans et demi et 18 mois). Merci!

    Pauline

    #395 Répondre
    Eric
    Invité

    Bonjour Pauline,

    sur ce sujet, avez-vous lu l’article que j’ai écrit sur notre blog ?

    Si la musique ne passe pas par le plaisir, alors cela ne peut à mon avis pas fonctionner, comme tous les arts. Aliénor, à la trompette, s’autorise à essayer des choses elle-même.  Elle essaie de trouver des mélodies ou de reproduire celles qu’elle connaît. Je pense que les enfants doivent être avant tout conscient que, plutôt que la technique, l’inventivité prime. Et la créativité étant un domaine très vaste, la technique va suivre.

    Ainsi, je ne dis pas qu’il ne faut pas faire d’exercices mais je dis que les exercices ne doivent pas être une finalité en eux. Je vais vous dire une chose qui va faire bondir certains profs, mais tant pis : j’étais flûtiste au conservatoire de Bordeaux et je suis allé au bout du cursus, je peux donc dire que j’avais un niveau plutôt honorable. Eh bien, pour atteindre ce niveau, j’ai joué beaucoup de Mozart, de Haendel, De Bach (à l’époque, il me plaisait encore), j’ai fouillé dans les caprices de Paganini de mon père (violoniste), je les ai adaptés puis je les ai travaillés jusqu’à les jouer presque à la perfection, etc.

    Les gammes et exercices que l’on me donnait à faire, je les jouais rapidement juste pour ne pas me faire houspiller la semaine suivante, mais je jouais surtout ce que j’aimais.

    J’ai deux principaux conseils, Pauline, à ce sujet :

    – voyez comment faire en sorte que vos enfants y éprouvent du plaisir (je peux vous donner d’autres idées)

    – si cela ne fonctionne pas, ne focalisez pas là-dessus car c’est peut-être vous qui avez l’envie, plutôt qu’eux.

    Vous savez, Aliénor aime la trompette mais elle commence à me dire qu’elle ne continuera peut-être pas l’année prochaine. En fait, elle aime bien cela, mais elle adoooooore la danse, les chevaux et le théâtre. Si elle arrête la trompette, ce sera juste qu’elle n’a pas accroché autant que papa. Je serai certes heureux si elle se lance dans la musique ; mais je ne serai pas déçu si elle ne le fait pas car cela signifiera simplement qu’elle se préfère un autre chemin.

    Quant au conseil préventif, il est simple : les faire baigner dans la musique, en observant ce qu’ils apprécient et ce qu’ils n’apprécient pas, sans que cela devienne du gavage qui les dégoûtera. Question difficile du bon dosage.

    #543 Répondre
    Aude
    Invité

    Je réponds un peu tard, j’espère que ce message arrivera à destination malgré cela…
    Je suis d’accord à 100 pour 100 avec ce que dit Éric: le plaisir est LE grand moteur de tout, mais spécialement dans un domaine qui titille les sens, comme les arts en général.
    Et pour générer cela, pas de tabou.
    J’ai vu beaucoup de parents avoir un très beau piano chez eux, mais rechignant d’une part à le laisser ouvert et d’autre part à laisser les enfants s’ébrouer dessus.
    Certes, pour la première raison, il y a cette fichue poussière: eh bien tant pis, c’est le prix à payer pour que nos enfants fassent connaissance avec leur nouvel ami. Notre petit dernier (18 mois) va régulièrement jouer trois notes comme ont fait ses frère et soeurs car le piano est ouvert en permanence et donc accessible.
    Quant à la deuxième raison : ils risquent en effet de nous casser un peu les oreilles, mais, rassurons-nous, cela ne dure pas des heures et en plus vous verrez qu’à part quelques moments de défoulement (peut-être salutaires…), ils affineront leur jeu, écouteront ce qu’ils font et vous offriront des trouvailles musicales inespérées… Et n’ayez crainte pour votre instrument, il est de bonne constitution : je dis souvent qu’il s’écoulera un certain temps avant que mes petites têtes blondes ne “fracasse” le piano comme un musicien professionnel (sous entendu, moi…) peut être amener à le faire… Et, à part quelques cordes cassées de temps à autre, ce dernier ne cause pas trop de dégâts…Non, plus sérieusement (n’allez surtout pas croire qu’un pianiste ne fait que “cogner” sur son piano, bien sûr!) mais, la seule vraie consigne, chez nous, est de ne jamais jouer avec un objet : les petites mains ne risquent, elles, pas grand chose…
    Une dernière petite chose : les enfants reproduisent ce qu’ils voient. Donc si nous voulons qu’ils aillent vers l’instrument, ils doivent nous voir en faire de même… Donc lançons-nous : au piano toute la famille et surtout, aucun complexe : notre piano est quelqu’un de bon, il ne se moque jamais et n’ira rien répéter…

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
Répondre à : une petite nouvelle sur le site

You can use BBCodes to format your content.
Your account can't use Advanced BBCodes, they will be stripped before saving.

Vos informations: