Reply To: une petite nouvelle sur le site

#543
Aude
Invité

Je réponds un peu tard, j’espère que ce message arrivera à destination malgré cela…
Je suis d’accord à 100 pour 100 avec ce que dit Éric: le plaisir est LE grand moteur de tout, mais spécialement dans un domaine qui titille les sens, comme les arts en général.
Et pour générer cela, pas de tabou.
J’ai vu beaucoup de parents avoir un très beau piano chez eux, mais rechignant d’une part à le laisser ouvert et d’autre part à laisser les enfants s’ébrouer dessus.
Certes, pour la première raison, il y a cette fichue poussière: eh bien tant pis, c’est le prix à payer pour que nos enfants fassent connaissance avec leur nouvel ami. Notre petit dernier (18 mois) va régulièrement jouer trois notes comme ont fait ses frère et soeurs car le piano est ouvert en permanence et donc accessible.
Quant à la deuxième raison : ils risquent en effet de nous casser un peu les oreilles, mais, rassurons-nous, cela ne dure pas des heures et en plus vous verrez qu’à part quelques moments de défoulement (peut-être salutaires…), ils affineront leur jeu, écouteront ce qu’ils font et vous offriront des trouvailles musicales inespérées… Et n’ayez crainte pour votre instrument, il est de bonne constitution : je dis souvent qu’il s’écoulera un certain temps avant que mes petites têtes blondes ne “fracasse” le piano comme un musicien professionnel (sous entendu, moi…) peut être amener à le faire… Et, à part quelques cordes cassées de temps à autre, ce dernier ne cause pas trop de dégâts…Non, plus sérieusement (n’allez surtout pas croire qu’un pianiste ne fait que “cogner” sur son piano, bien sûr!) mais, la seule vraie consigne, chez nous, est de ne jamais jouer avec un objet : les petites mains ne risquent, elles, pas grand chose…
Une dernière petite chose : les enfants reproduisent ce qu’ils voient. Donc si nous voulons qu’ils aillent vers l’instrument, ils doivent nous voir en faire de même… Donc lançons-nous : au piano toute la famille et surtout, aucun complexe : notre piano est quelqu’un de bon, il ne se moque jamais et n’ira rien répéter…