Reply To: Lecture

#80
Sonia
Invité

Bonjour Eric,
Bonne continuation avec votre famille dans les méandres des apprentissages divers !
J’ai formulé le pire des pires risques pour cette pratique de l’école à la maison mais je n’aurais peut-être pas dû ici. Fi des précautions excessives ! Vous y avez répondu pour votre part, je ne parlais pour personne en particulier.
Pour information, je vais dire pourquoi cette petite école du Quercy a « carburé ». C’était une classe unique de 17 élèves. Les petits écoutaient les grands, les grands aidaient les petits, les petits valorisaient les grands… Si l’on proposait cela actuellement, qui serait d’accord ? Les maîtres ? Les parents ?
Anecdote : Deux petits regardaient un futur sixième qui consultait un dictionnaire. Par malice ils lui fermaient le livre et mystérieusement le grand retrouvait la page ! C’était fort ! Ils ont eu droit à la clef du mystère sur le champ : la suite des nombres de 1à 1500 et l’alphabet ! Et ils s’en souviennent encore, c’est vous dire !
Je pense que l’on peut travailler dans cet esprit-là chez soi, et c’est un avantage. J’ai pu remarquer abondamment comment des situations de jeu (d’imagination, d’adresse, etc.) ou des situations de vie courante pouvaient soulever des questions importantes et faire naître une motivation vers toutes sortes de connaissances, une fois les fondamentaux acquis.