Reply To: La littérature comme remède à la violence au Brésil

#114
Sonia
Invité

Nous avons là un belle expérience dont nous pourrions nous inspirer.
Les jeunes auraient l’occasion d’être entendus. Et que demandent-ils? Du laisser aller? Des parents sympas? De la complaisance? Des profs séducteurs? J’en doute.
Dans cette expérience le fait d’avoir lu tous les textes me plait. Celle d’en récompenser un ostensiblement et d’en faire un vainqueur me semble maladroit. Donner certains textes en exemple aurait été suffisant pour encourager les jeunes à continuer cette pratique. Suis -je trop protectrice?
Et un jour aussi, il faudra bien aborder chez nous les question de l’autorité sérieusement, par le biais de l’écriture, ou un autre vecteur! La violence gagne du terrain à grande vitesse.
Vaste chantier!