Reply To: je me lance…

#444
Pauline
Invité

Bonsoir Sandrine! Je crois que l’on sent très bien dans votre message d’introduction que vos doutes vont rapidement laisser la place à une belle assurance.
Il vous restera toujours un questionnement par-rapport à vous-même et à votre performance, car quelle bonne mère n’en a pas? Une maman doit en permanence ajuster son tir afin de s’adapter aux êtres vivants dont elle s’occupe et qui ne sont pas des données fixes, ainsi qu’aux circonstances, toujours mouvantes. Et afin de toujours mieux donner. Cette saine inquiétude chez vous est plutôt un indice rassurant quant au fait que vous allez certainement très bien réussir!
Vous avez l’air d’avoir eu de très bonnes raisons de déscolariser vos enfants, vous avez déjà ciblé vos petites faiblesses et vous vous y attaquez (l’organisation), et vous avez intuitivement commencé par le commencement : reprendre tranquillement les bases afin d’assurer leur solidité. La traque aux lacunes est fondamentale au début, puis elle disparaîtra car désormais ce mot n’existera plus dans votre vocabulaire. Chaque enfant avancera à son rythme et vous aurez soin de ne pas passer à une étape sans avoir validé la suivante. Vous le verrez très clairement dans les enseignements de Rémy, si ce n’est pas déjà fait.
Jusqu’à quel niveau scolaire irez-vous? Il n’est peut-être pas utile de planifier cela à l’avance car cela dépendra de votre expérience familiale, des opportunités, et peut-être aussi de chaque enfant…Beaucoup de proches, inquiets de nous voir prendre cette voie méconnue, nous renvoient vers cette question. Peut-être que la meilleure réponse est : “on verra”, et ce, pendant un bon bout de temps! Chaque chose en son temps, et maintenant vous avez besoin de toute votre énergie pour le quotidien et le moyen terme.
Bon courage, et surtout bon plaisir, car il vous faudra de moins en moins du premier grâce à la croissance du second! Les gratifications sont spécialement savourées lorsqu’on a décidé de tout donner à ses enfants et que l’on commence à récolter les premiers fruits.
A bientôt,
Pauline