Reply To: Enseigner le francais a la maison/ vivons aux usa

#464
Anna
Invité

Corinne, Rémy,

Nul doute, un garçon est un garçon. Cependant, il existe plusieurs type de tempérament. Pour savoir ce qui lui convient, il serait bon de savoir s’il est plutôt type “gros gars”, “normal”, “très doux”, “physique” ou “intello”… Cela changera votre approche. Pour ma part, j’ai essayer de le fatiguer… résultat, il me disait “maman, je suis trop fatigué pour faire du français”. Maintenant, je ne m’y perds plus, je le prend de bon matin, avant qu’il ait fait d’autres activités exigeante ou qu’il soit trop occupé avec ses camions. Je dis “Dans 10 minutes, c’est l’école!” avec plein de complicité joyeuse dans la voix. Je prépare la table (nappe, crayon, cahier, ciseaux, colle…). Ça l’excite et il sait qu’il doit se préparer, s’habiller, aller faire pipi etc… Au besoin, je lui rappelle doucement les étapes à faire pour se préparer. Puis nous passons une belle heure et demi ensemble où il a toute mon attention, sans sa petite sœur. L’école devient un moment privilégié pour être ensemble et jamais il ne manquerait ça. L’école doit être à la mesure de son humeur je crois. S’il veut bouger, une courte période de lecture suivit de jeux (cartes éclairs, bingo des lettres, le dé…). S’il est calme, l’écriture, les mathématiques, les notions de signalisations, quelque chose de plus costaud. S’il est surexcité, le bricolage. Le modelage est excellent pour passer les surplus d’énergie, l’agressivité… On peut s’amuser à écraser un morceau de glaise le plus fort possible, puis le plus doucement possible. On apprend ainsi beaucoup… Le tout suivit d’une super séance d’éducation physique du type “on marche à quatre patte tous le tour de la maison” ou nous sommes des lions et on marche sur un fil. etc… Le cirque est une excellente façon de travailler le physique et la concentration. Ce qui augmente la faculté à être attentif en classe.
J’espère que cela vous met sur une piste.