Reply To: autorité

#157
Sonia
Invité

Un professeur de français d’un collège de l’Est de la France a transformé une petite sixième quasi innocente, en personne avertie des réalités de la vie, et ceci en une semaine,   devant ses parents qui n’y auraient  rien pu faire , sinon l’enlever de ce collège s’ils avaient réagi négativement et au quart de tour.
C’est ce qui peut arriver à chacun s’il confie ses enfants à une institution quelconque..
C’est des « 16 métamorphoses d’Ovide » de Françoise Rachmuhl  qu’il s’agit. Combats sanglants, hommes infidèles toujours à l’affut d’une proie qu’ils transforment en génisse ou foudroient, vengeances terribles, débauche, tout le monde réaliste de la mythologie y est évoqué, avec beaucoup de poésie et d’émotion aussi il faut l’admettre.
Cette petite sixième donc s’est trouvée devant un monde cru, effrayant,. Seule, elle n’y serait jamais entrée, et commençait à paniquer lorsque je suis venue à son aide.. Nous avons passé les 16 contes ensemble, parfois je la devançais, parfois elle lisait avant  et nous parlions des sentiments, des comportements évoqués. Nous avons cherché des représentations statuaires, modelé une tête de méduse, inventé une chanson sur Proserpine etc…
«  Qu’est-ce qui te gênait dans ces contes ? »  Ce n’est pas un livre pour les enfants  m’a-t elle répondu, mais c’est vrai que je ne suis plus un bébé!
Par la suite elle m’a dit que ce livre avait posé des problèmes à certains élèves.
Je ne sais pas comment ce professeur, qui a une bonne réputation, va exploiter ces contes D’Ovide . Cependant faut-il le trouver courageux ? Imprudent, de les avoir proposés ?
Personnellement, je n’aurais pas proposé ce livre à cette sixième , qui est ma petite fille, car je la sentais encore dans le monde de l’enfance.
Peut-on” brusquer ” impunément le monde de l’enfance?